Les sections du Montmartre à visiter :

TOUT PROCÈDE DU CENTRE DE NOTRE ÊTRE

2 janvier 2022 / Articles, Éditorial-Infolettre

À la fin de chaque année, nous jetons un regard sur l’année qui nous quitte et échangeons des vœux en vue de celle qui naît. Souvent, cette arrivée nous prend par surprise. En fait, chaque année est un inattendu.

Pour ma part, je tiens d’abord à vous présenter mes meilleurs vœux. L’éditorial de la semaine dernière fut écrit par Monique Lortie, avec laquelle je partage cette grâce de m’adresser à vous, me donnant l’opportunité de vous offrir mes vœux les plus chers et… de nous tourner ensemble vers la nouvelle année de grâce du Seigneur : 2022. De plus, il m’est permis de m’adresser à vous en la fête même de l’Épiphanie du Seigneur.

C’est vrai, en raison du calendrier, cette année, toutes les fêtes semblent se succéder rapidement : Noël et le Nouvel An, et nous voici à l’Épiphanie !

« ÉPIPHANIE » ! Terme étrange voulant dire « MANIFESTATION ». Comme chrétiens, nous célébrons alors la manifestation de Dieu aux êtres humains dans l’Enfant Jésus. Manifestation de sa pleine divinité et aussi de sa pleine humanité. Pour comprendre Dieu dans notre vie, pour accueillir d’humanité qui nous habite, nous avons à contempler un enfant dans la crèche de Bethléem.

Bien sûr, nous connaissons cet épisode de l’Histoire évangélique concernant l’arrivée des Rois Mages qui sont les éléments inséparables de ce récit. Toutefois, posons-nous ces questions fondamentales : Pourquoi les Rois Mages ont-ils parcouru tout ce chemin ? Qu’est-ce qui les a poussés à affronter les dangers de l’inattendu ?

La réponse à ces interrogations réside dans l’attitude des Rois Mages à leur arrivée près de l’Enfant Jésus : ils se prosternèrent, nous révèle l’Évangile. Ce geste revêt une importance majeure. En effet, il manifeste une foi qui les dépasse infiniment et qui vit au plus profond d’eux-mêmes

Comme plusieurs hommes et femmes d’hier et d’aujourd’hui, les Rois ont cherché le lien entre toutes les facettes de leur vie, lien qui apportera une cohérence à leur parcours terrestre et qui assurera leur bonheur. Autrement dit, ils cherchent l’accès à leur propre cœur. Et, pour cela, il faut une étoile. Avec eux, découvrons cette étoile, cette clé qui est le lien organique, lien de cohérence, voire de causalité entre vie extérieure et vie intérieure. Le lien qui unit tout, c’est précisément la manifestation de l’Enfant Jésus.

Comme les Rois Mages, nous sommes invités à nous mettre en route de cheminement spirituel pour réanimer le centre de notre vie, le cœur d’où tout découle. Puissions-nous viser toujours l’essentiel de notre vie !

Marie de l’Incarnation, grande sainte du Québec, avait saisi tout cela avec une limpidité sans pareille. Elle écrivait à sa sœur : « Être relié à son centre vous servirait beaucoup, même pour la conduite de votre famille et de vos affaires domestiques – on voit plus clair dans les affaires temporelles, et à la faveur de ce flambeau (de ce centre), on les fait beaucoup plus parfaitement ». Cette grande dame, comme les Rois Mages, nous fait réaliser que le « cœur centre » n’est pas un refuge permettant d’échapper à l’environnement quotidien de notre vie. Au contraire, le rapport des profondeurs avec le « cœur centre » est le seul moyen de vivre pleinement dans ce monde.

La fête de l’Épiphanie nous amène à nous poser les grandes questions : « Quel est le ‘’cœur centre » de ma vie ? Quelle est l’étoile qui guide mes pas, et où me mène-t-elle ?
Cette fête nous rappelle que le véritable « cœur centre » qui est révélé en Jésus Christ respecte le caractère relationnel de notre nature humaine et est lié à une expérience capitale, celle du bonheur.

Alors, demandons-nous où se situe ce « cœur centre » qui ordonne notre vie, qui met de l’ordre et permet de choisir ce que j’estime important, et me permet aussi de délaisser ce qui me paraît secondaire.

Et nous verrons que les vœux les plus authentiques surgiront au début de cette nouvelle année. Alors nous présenterons les uns aux autres les trésors de nos vies, dans la grâce, la vérité et l’amour.

Bonne et Heureuse Année de Grâce du Seigneur 2022, à toutes et à tous !

Édouard Shatov


  • Catégories

  • Articles récents

  • Archives


  • Inscrivez-vous à notre infolettre

    Si vous désirez recevoir le commentaire de l'Évangile du dimanche chaque semaine et des informations sur les activités et événements du Montmartre, inscrivez-vous à la liste des amis du Montmartre.

    Êtes-vous inscrit.e, mais vous ne recevez pas l'infolettre ? Veuillez vous inscrire à nouveau. Vous devrez confirmer votre abonnement dans le courriel de confirmation qui vous sera ensuite envoyé. Vérifiez également vos messages indésirables.


    Faire un don

    Le Montmartre est enregistré en tant qu’organisme sans but lucratif.
    Vos dons sont appréciés et contribuent au maintien des activités au Montmartre.