Les sections du Montmartre à visiter :

« Écoute, Israël »

Image libérée de droits d’auteur sous Creative Commons || https://pxhere.com/fr/photo/1259005

31 octobre 2021          31e dimanche du temps ordinaire, année B – Marc 12, 28b-34
Lectures de ce jour

Quel est le premier de tous les commandements? C’est la question posée à Jésus dans l’évangile de ce dimanche. Elle relève de la hiérarchie des commandements. Le contexte dans lequel le scribe pose la question est le suivant : Moise avait donné les dix commandements. Ensuite, sous son influence, fut rédigée l’application des dix commandements à la vie concrète du temps. On l’appelle le code de l’Alliance. Plus tard, le code était développé et réadapté aux temps nouveaux pour une deuxième fois dans le Deutéronome. A partir de là, des groupes des petits préceptes étaient créés au cours des siècles. Dans l’ancien testament, on dénombre 613 lois et préceptes. Comme c’était une masse énorme des commandements, les scribes essayaient d’en dégager les principes de base. C’était une préoccupation classique parmi les sages.

Jésus puise sa réponse dans la Bible : Écoute, Israël : le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur; de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force…tu aimeras ton prochain comme toi-même. Dans la réponse de Jésus, la première consigne est « Écoute, Israël ». L’écoute constitue la première attitude qui ouvre la voie à une relation personnelle avec l’autre. Toute amitié, tout amour fait son premier pas par l’écoute de l’autre. Lorsqu’il n’y a plus d’écoute, l’amour disparait. Dans la Bible, toute la relation de Dieu avec l’être humain est exprimée en termes d’écoute. Le Shema Israel « Écoute, Israël » résume dans cette supplication de Dieu toute sa demande qu’il adresse à l’humanité. Créateur du dialogue entre Lui et l’humanité, Dieu est le demandeur de notre écoute.

Par ailleurs, dans ce monde qui bruisse des mots, des paroles, des slogans et où les messages s’échangent à grande vitesse, que réclament nos frères et sœurs en humanité sinon d’être écoutés? Quelle ne sera pas leur satisfaction de trouver une oreille attentive, prête à les écouter? Tous et toutes, en effet, nous avons besoin d’une oreille qui sache nous percevoir en vérité quand nous essayons de « nous raconter ». Qui de nous n’a jamais souffert de ne pas se sentir écouté? L’écoute dans une relation consiste à ménager un espace intérieur pour pouvoir accueillir l’autre, lui faire une demeure en moi, me laisser saisir par ses paroles aimantes et parfois blessantes ou souffrantes.

Alors que nous entrons en synode sur la synodalité pour approfondir notre « marche ensemble », nous sommes invités en Église à nous mettre à l’écoute des uns et des autres, car c’est dans cette écoute que naitra la communion dont avons tant besoin pour mieux accomplir notre mission. Nous sommes invités à écouter l’Esprit qui va nous guider dans ce « marcher ensemble ».

Jean Bosco Kambale Kanyama, assomptionniste


  • Catégories

  • Articles récents

  • Archives


  • Inscrivez-vous à notre infolettre

    Si vous désirez recevoir le commentaire de l'Évangile du dimanche chaque semaine et des informations sur les activités et événements du Montmartre, inscrivez-vous à la liste des amis du Montmartre.

    Êtes-vous inscrit.e, mais vous ne recevez pas l'infolettre ? Veuillez vous inscrire à nouveau. Vous devrez confirmer votre abonnement dans le courriel de confirmation qui vous sera ensuite envoyé. Vérifiez également vos messages indésirables.


    Faire un don

    Le Montmartre est enregistré en tant qu’organisme sans but lucratif.
    Vos dons sont appréciés et contribuent au maintien des activités au Montmartre.