Les sections du Montmartre à visiter :

L’ART DE LA RENAISSANCE

13 avril 2019 / Infolettres

Nous accepter comme nous sommes, voilà un des secrets pour une meilleure qualité de vie ! C’est cette reconnaissance de notre réalité sous toutes ses facettes qu’on appelle l’HUMILITÉ.

L’HUMILITÉ n’est pas à confondre avec l’humiliation. Cette dernière prive l’être humain de sa dignité et lui fait conclure : « Je ne suis rien ! ». Cet état d’esprit apporte violence et déshumanisation extrême.

L’HUMILITÉ, à contrario, prend soin du respect de l’autre et de nous-mêmes. Cette attitude recèle mille et une facettes. Yves Duteil le rend si bien dans une de ses chansons récentes: le respect c’est : « le parfum qu’on respire, l’inconnu qui nous regarde et qui prie que Dieu nous garde; c’est un ami qui vous suit des yeux; c’est l’ultime recours qui reste à celui qui a tout quitté; c’est la fin de l’indifférence, l’écoute dans le silence, le début de l’humanité ».

Ce mouvement de l’être qu’est l’HUMILITÉ amène à découvrir que nous appartenons, tous et toutes, à la même humanité, sans infériorité ni supériorité. Nous sommes invités à identifier les dons qui nous habitent, de même que ceux qui sont donnés aux autres. Ce mouvement de l’HUMILITÉ véritable nous éclaire sur notre vocation propre, notre particularité unique, toujours en communion avec les autres. Elle ouvre les portes de notre sanctuaire intérieur où nous nous savons aimés et appuyés par l’Esprit d’amour, de bienveillance, de justice et de paix.

Pour entrer dans notre sanctuaire intérieur, grâce et avec l’HUMILITÉ, puissions-nous alléger nos agendas… Écoutons Gilles Nadeau, dans son dernier ouvrage : « À l’école de la fragilité », publié récemment chez Mediaspaul : « C’est le moment d’effectuer un retour vers l’intérieur, là où il y a souffle. Il s’agit d’entreprendre une sorte de voyage que je qualifierais de pèlerinage à cause du caractère sacré de ce que nous portons. Nous asseoir, je dirais plutôt nous déposer… ». Devenir présents au présent !

Cela nous amène à l’art de vivre qui a été justement décrit par Christiane Singer: « Nous sommes appelés à faire neuf ce qui était vieux, à croire à la montée de la sève dans le vieux tronc de l’arbre de vie. Nous sommes appelés à renaître, à congédier en nous le vieillard amer ».

À quelques jours de la Semaine Sainte et de la Fête de Pâques, je vous souhaite un très sérieux pèlerinage intérieur, grâce aux huit mouvements de l’être que j’ai partagés avec vous et, BONNE RENAISSANCE !

Édouard Shatov



Inscrivez-vous à notre infolettre

Si vous désirez recevoir le commentaire de l'Évangile du dimanche chaque semaine et des informations sur les activités et événements du Montmartre, inscrivez-vous à la liste des amis du Montmartre.

Êtes-vous inscrit.e, mais vous ne recevez pas l'infolettre ? Veuillez vous inscrire à nouveau. Vous devrez confirmer votre abonnement dans le courriel de confirmation qui vous sera ensuite envoyé. Vérifiez également vos messages indésirables.

Remplir le formulaire puis compléter les coordonnées de votre compte Paypal ou de votre carte de crédit en cliquant sur ce bouton.
Don't miss out. Subscribe today.
×
×